Каждый человек имеет право на свободу передвижения

ГЛАВНАЯ - АРХИВ - РЕКЛАМА - События - Эмиграция - Работа - Учеба - Визы - Туризм - Аэробус - Деньги - Недвижимость - Шопинг - Технологии - Здоровье - Фотокадр
- Гид гурмана - Автотур - Странники - Зона закона - Безопасность - Интеграция - Страноведение - Культура - Просто жизнь - Иностранности - Спортивный интерес - Личный опыт

Географический указатель

СПОРТБРЕНД

Содержание номера и географический указатель: «Заграница» №12 (460)

УЧЕБА


« Les boîtes à bac »

Les résultats du Baccalauréat 2010 sont tombés début juillet, 80% des élèves de terminale ont décroché le précieux sésame pour les études supérieures et 20 % des élèves vont devoir redoubler la classe de terminale.

17/7/2010

Si la plupart des élèves redoublent dans leur lycée d’origine et prennent des cours de soutien dans les matières où ils sont les plus faibles pour se préparer à l’examen. Quelques élèves habitant dans les grandes villes françaises choisissent de se tourner vers des établissements hors-contrat avec l’Education Nationale pour se préparer à repasser le baccalauréat.

Ces lycées  privés ou cours privés sont souvent surnommés « boîte à bac », on peut  trouver sur  internet de nombreuses références à ce sujet à travers des extraits du film « les sous doués »  de Claude Zidi.

Ces établissements représentent  une possibilité lorsque l’élève qui a échoué au baccalauréat n’est pas autorisé à redoubler dans son établissement d’origine. Néanmoins, les tarifs de ses cours privés sont prohibitifs, c'est-à-dire entre deux mille et quinze mille euros pour une année scolaire.  

« Les boîtes à bac » (même si ces institutions détestent ce terme) revendiquent de redonner confiance à l’élève, de proposer des cours dans les matières générales, ainsi que dans des cours de langues en petit groupe. Ils  promettent aux parents de remettre en ordre la scolarité de leur enfant et de proposer des professeurs avec une pédagogie adaptée à chaque élève. De plus, ils mettent en avant la réputation de leur établissement à travers le taux de réussite au baccalauréat de leurs élèves.

 Plusieurs pratiques douteuses ont remis en doute l’efficacité pédagogique de ces établissements. Ces « boites à bac » n’ont pas l’obligation de suivre le programme de l’Education Nationale, la plupart des professeurs n’ont pas le diplôme requis par l’Education Nationale. Elles écartent les élèves qui ont un niveau très faible lors de la présentation à l’examen final. Certaines utilisent la détresse des parents pour leur faire miroiter une hypothétique réussite au baccalauréat mais d’autres ont au moins l’honnêteté de proposer seulement de mettre tous les moyens en œuvre pour redonner à l’enfant le goût pour l’école.

Même si ces écoles sont une alternative pour les élèves en échec scolaire et qui veulent absolument décrocher leur diplôme, on peut franchement s’interroger  sur la qualité de l’enseignement proposé.

_




ШЕСТЬ ВИДОВ ФРАНЦУЗСКОЙ ЛЮБВИ
Что ждет девушку, впервые попавшую в Париж?

Любой зверек,
будь он последний гад,
насильной смене родины не рад

ФЕМИНИЗАЦИЯ АРМИИ
В Израиле женщины наконец-то добились равноправия с мужчинами





В ЕВРОПУ – БЕЗ ВИЗ
Что должны знать украинцы, чтобы успешно воспользоваться безвизовым режимом с ЕС

ИЗ ТУРИСТОВ – В АБОРИГЕНЫ
Гражданам некоторых стран стать австралийцем теперь легче

КАК СТАТЬ ЗУБНЫМ ТЕХНИКОМ
Профессии зубного техника в Германии обучают по дуальной системе


ГЛАВНАЯ - АРХИВ - РЕКЛАМА - События - Эмиграция - Работа - Учеба - Визы - Туризм - Аэробус - Деньги - Недвижимость - Шопинг - Технологии - Здоровье - Фотокадр
- Гид гурмана - Автотур - Странники - Зона закона - Безопасность - Интеграция - Страноведение - Культура - Просто жизнь - Иностранности - Спортивный интерес - Личный опыт

«Заграница» - газета об эмиграции, работе, учебе и отдыхе за рубежом. E-mail: info@zagranitsa.info


© «Заграница» (1999-2018)